Le Pr Jean-Paul Bourdineaud : aucune étude indépendante pour la validation des essais des vaccins.

L’ANSM et l’EMA, pour le cas des vaccins biotechnologiques actuels, prennent leur décision sur la seule base des documents adressés par les entreprises demandeuses de l’autorisation de mise sur le marché.

Source : https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/science-peut-rimer-avec-conscience-quand-est-libre-bourdineaud


Ces agences ne procèdent à aucune étude scientifique ni évaluation expérimentale indépendante.

Une partie des chercheurs de l’INSERM et des praticiens hospitaliers susceptibles de faire de la recherche sont en « conflit d’intérêts », c’est-à-dire qu’ils sont à la solde de l’industrie pharmaceutique."

Pour le professeur en toxicologie Jean-Paul BOURDINEAUD, la détermination des autorités sanitaires à déqualifier des médicaments comme l'hydroxichloroquine et l'ivermectine dont l'efficacité ne fait pas de doute, trouve ses raisons dans la puissance des laboratoires, la faiblesse de la recherche publique, la corruption des chercheurs qui découle de ce rapport de force.

Professeur de biochimie et toxicologie environnementale à l’Université de Bordeaux, et éditeur associé du "Journal of Toxicological Sciences" et du "International Journal of Molecular Sciences", section "Molecular Role of Xenobiotics", il évoque les contraintes qui pèsent sur la liberté d’expression de la science à l’université pour les enseignants chercheurs.



67 vues