+300% de suicides chez les enfants entre juillet et décembre 2020. Un phénomène jamais vu auparavant

Martin Blachier sur CNEWS confirme ce que la psychologue Marie-Estelle Dupont nous indiquait récemment lors de son interview du 21 octobre 2021 sur le même plateau. L'état de santé psychologique des jeunes et des enfants est catastrophique.

Les grands oubliés de la crise sanitaire, considérés comme des êtres qui s'adaptent, leur manque de considération se paie lourdement aujourd'hui.





Source originale : Jama Networks


Des études récentes ont rapporté une détérioration de la santé mentale des enfants depuis le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, avec une augmentation des troubles anxieux et de l'humeur. 1 Les taux d'idées suicidaires et de tentatives de suicide chez les enfants étaient également plus élevés lorsque les facteurs de stress liés à la COVID-19 étaient accrus en 2020. 2 , 3

"Notre objectif était de mieux évaluer les tendances temporelles des tentatives de suicide chez les enfants tout en ajustant les fluctuations annuelles et saisonnières. Nous avons mené une étude transversale des données de surveillance recueillies au cours des 10 dernières années à l'hôpital Robert Debré à Paris, en France, qui est l'un des plus grands centres pédiatriques d'Europe.


...


En conclusion, nos résultats suggèrent que la pandémie de COVID-19 est associée à de profonds changements dans la dynamique des tentatives de suicide chez les enfants. Il est nécessaire de déployer rapidement des stratégies de prévention et d'intervention fondées sur des données probantes pour lutter contre les facteurs influençant les tentatives de suicide chez les enfants pendant et probablement après la pandémie".


Article complet ici


Rappelons qu'il y a 18 mois, au départ des mesures sanitaires imposées notamment en milieu scolaire, de nombreux professionnels de santé et de l'enfance avaient alertés les autorités.

Ils avertissaient des dégâts qui seraient causés sur la santé physique et mentale des enfants.


Nous constatons tristement qu'ils avaient raison, et pourtant combien de parents encore aujourd'hui ne réalisent pas les conséquences de leur acceptation.


Il est grand temps de refuser que ce calvaire perdure pour ces enfants, qui seront les adultes de demain, avenir de notre humanité.

942 vues

Posts récents

Voir tout